Loading

Kimpton St Honoré Paris - Le luxe Parisien

La place Vendôme et la place de la Concorde sont à quelques pas, le Louvre et les jardins du Palais-Royal tout près, Montmartre à peine plus loin. C’est là, à proximité immédiate des plus beaux monuments de la capitale, que le Kimpton St Honoré Paris a choisi d’entrer en scène en août dernier. Il nous ouvre ses portes.

Boulevard des Capucines, le splendide bâtiment Art nouveau construit en 1917 pour accueillir le grand magasin « La Samaritaine de Luxe » vit donc son acte II. Un écrin de rêve pour le Kimpton St Honoré Paris, prêt à jouer les têtes d’affiche de l’hôtellerie de luxe de la capitale. 149 chambres, un spa avec piscine intérieure, un restaurant californien, un rooftop bar avec vue à couper le souffle sur tout Paris, une atmosphère vibrante de modernité… Le Kimpton St Honoré Paris marque le début d’une nouvelle histoire pour les hôtes comme pour les Parisiens.

ART NOUVEAU VS ART DÉCO
À l’intérieur, on retrouve les volumes grandioses typiques des grands magasins parisiens… Et d’abord l’élément star qui attire tous les regards, l’escalier monumental à plusieurs révolutions, avec ses ascenseurs d’époque. Il semble s’envoler vers les sommets dans une vertigineuse ascension. Au cœur de cette nef spectaculaire, balcons intérieurs et galeries en demi-niveaux se succèdent, tout aussi impressionnants que dans le passé. Ils accueillent désormais le lobby de l’hôtel, aussi appelé Living Room et l’espace lounge : the Library. C’est le cœur battant de l’hôtel, avec vue sur l’animation du boulevard des Capucines, grâce aux larges baies vitrées. Les lieux vibrent toujours d’une effervescence pleine de gaieté, comme dans les années folles. Mais le décor classique a entièrement été revisité par l’architecte d’intérieur Charles Zana, dans l’esprit Art déco des palaces des années 20.

DÉSINVOLTURE
Comment insuffler l’énergie de la modernité à un symbole du Paris des années 20 ? Très inspiré par le spectacle de la vie parisienne qui se jouait à la Belle-Époque dans les brasseries ou les théâtres, Charles Zana a créé une atmosphère luxueuse ô combien désinvolte. Il mêle avec justesse lignes classiques et codes Art déco, rehaussés de quelques touches contemporaines. On retrouve ainsi le marbre et le verre de la façade à l’intérieur, avec des sols au graphisme géométrique à la Gio Ponti, beaucoup de cuivre et de laiton. Dans the Living Room et the Library, la fluidité entre intérieur et extérieur passe par un jeu de voilages aériens de tulle tissé de fil d’or de grande hauteur sur deux niveaux, comme un écho à la trame métallique de la façade.

SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS
Hommage aux arts décoratifs français, Charles Zana a fait appel à de grandes maisons artisanales du patrimoine français pour métamorphoser le décor : Pierre Mesguich pour les céramiques et mosaïques, Le Manach grande manufacture française de tradition de la Maison Pierre Frey pour les tissus, Caroline Perrin pour les enduits, Maison Lucien Gaud pour les luminaires… La palette de couleurs joue le noir et le blanc, ponctués de touches de couleurs douces. Le Kimpton St Honoré Paris accueille également une collection d'oeuvres d’art. Là encore, l’héritage est respecté, puisque la famille Cognacq‑Jay, qui a fait construire l’immeuble pour « La Samaritaine de Luxe », était aussi réputée pour sa collection d’art. 

Crédit photos - ©Jérôme Galland
http://kimptonsthonoreparis.com/fr

Les derniers articles VISITE GUIDÉE

  • Journée shopping à Arras

  • Escapade à Wimereux

  • Escapade à Dunkerque

  • Un week-end à Arras

  • Week-end au Resort Barrière Lille

  • Escapade à Valenciennes

  • Escapade à Lens

  • L'été en Côte d'Opale

  • Cap sur la côte d'Opale

  • Paris j’Adore, Hotel & Spa - Une parenthèse enchantée

  • Découverte : La Réserve Ramatuelle